NAZIS DANS LE RÉTRO

Soirée spéciale – Dredi 20/09 à partir de 19h30 – American Cosmograph
Tarif spécial pour les deux séances à 9€


SALON KITTY

de Tinto Brass
avec Helmut Berger, Ingrid Thulin, Teresa Ann Savoy, Tina Aumont
(Italie/France/Allemagne, 1976, 2h09, 35 mm, VF)

Interdit aux moins de 16 ans

Durant la Seconde Guerre Mondiale, le IIIe Reich s’empare du luxueux bordel berlinois, le Salon Kitty, repaire parfait pour espionner une clientèle aveuglée par le fantasme. Wallenberg, nazi et directeur de l’établissement, engage des femmes à la fois prostituées et espionnes totalement dévouées au parti, jusqu’au jour où l’une d’entre elles se rebelle.
Chef d’œuvre de la Nazisploitation, genre érotique le plus fou des années 1970, le transgressif Salon Kitty pourrait être la rencontre entre la décadence des Damnés de Visconti (dont il reprend les acteurs) et le baroque de Fellini au sein des décors de Ken Adam (Docteur Folamour, Barry Lyndon). Le nazisme est présenté comme une perversion sexuelle du pouvoir dans une œuvre éminemment politique et qui anticipe le scandale de Caligula. Avec en prime un Helmut Berger au sommet de sa beauté, offrant tout de son anatomie.

 Dredi 20/09 à 19h30 – American Cosmograph

 

GRETCHEN SANS UNIFORME
d’Erwin C. Dietrich
avec Carl Möhner, Birgit Bergen, Helmut Förnbacher
(Suisse, 1973, 1h36, 35 mm, VF)

Des jeunes femmes, entraînées pour faire partie des SS, se soumettent à de ”rigoureux” examens afin d’intégrer le corps d’élite des officiers et d’être envoyées à l’est. Leur mission est avant tout de satisfaire sexuellement les courageux soldats nazis. Mais du moment que les jambes en l’air commencent, les choses se compliquent. Une rareté, adaptée d’un roman de gare à succès où une allemande contracte une maladie vénérienne pour contaminer les soldats américains. Dietrich, pape du cinéma d’exploitation, en tire une comédie sexy qui évite le trash mais porte un regard naïf plutôt dérangeant sur ces personnages qui aiment le cul et Hitler.

Dredi 20/09 à 22h15 – American Cosmograph