Les films primés en 2013

Le palmarès de l’édition 2013

 

WORKERS Workers
de Jose Luis Valle avec Jesus Padilla, Susana Salazar (2013, Mexique, 2h20)
Amphore d’Or 2013

À la veille de prendre sa retraite, Rafael, balayeur depuis trente ans dans la même fabrique d’ampoules électriques et immigrant non déclaré, apprend que son patron ne lui versera aucune pension. Lidia est employée chez une vieille Mexicaine fortunée qui n’a d’yeux que pour son chien, Princessa, à qui elle lègue toute sa fortune à sa mort. Peu à peu, elle réfléchit à ce qu’avoir un chien pour patron peut bien vouloir dire.
Véritable hymne à la rébellion sourde, celle de travailleurs finalement pas si dévoués qu’ils n’y paraissent.

Projection unique le lundi 15 septembre à 17h20 au Cratère

 
WRONG COPS Wrong Cops
de Quentin Dupieux avec Mark Burnham, Éric Judor, Marilyn Manson (2013, France, 1h25)
Prix spécial du président du jury Albert Dupontel 2013

Los Angeles. Duke, un flic pourri et mélomane, deale de l’herbe et terrorise les passants. Ses collègues au commissariat  : un obsédé sexuel, un flic maître chanteur, un chercheur de trésor au passé douteux, un borgne difforme se rêvant star de techno… Leur système fait de petites combines se dérègle lorsque la dernière victime de Duke, un voisin laissé pour mort dans son coffre, se réveille.

Projection unique le lundi 15 septembre à 19h30 au Cratère

 
AFRIK’AÏOLI Afrikaioli
de Christian Philibert avec Jean-Marc Ravera, Mohamed Metina (2013, France/Sénégal, 1h35)
Prix Michael Kael 2013

Le petit village d’Espigoule tourne une page de son histoire. Jean-Marc, jeune retraité, a vendu son bistrot. Après bien des hésitations, il finit par accepter de partir en vacances au Sénégal avec son ami Momo. Loin de leurs frontières varoises, ils feront la rencontre de Modou, un Sénégalais filou chargé de leur faire découvrir le pays. Malgré les débuts difficiles des pigeons occidentaux, des galères en tout genre, une véritable amitié va se nouer.

Projection unique le vendredi 19 septembre à 17h50 au Cratère

 
CECI EST MON CORPS Ceci est mon corps
de Jérôme Soubeyrand avec Marina Tomé, Jérôme Soubeyrand, Christophe Alévêque (2013, France, 1h34)
Amphore du Peuple 2013

Un curé tombe amoureux d’une actrice névrosée dans un stage de thérapie, monte à Paris pour la retrouver et découvre l’auberge espagnole de l’amour et de la sexualité. Parallèlement à la fiction, Jérôme Soubeyrand interroge Michel Serres et Michel Onfray sur les fondements de la séparation du corps et de l’esprit dans le christianisme et se prête à une séance de psychanalyse transgénérationnelle avec Bruno Clavier, spécialiste mondial du genre. Ils interrogent ensemble le secret de famille que l’écriture de la fiction a contribué à mettre à jour  : sa grand-mère est une fille de curé.

Projections le vendredi 19 septembre à 21h15 à Utopia Tournefeuille
et le dimanche 21 septembre à 17h30 au Cratère

Rencontre avec le réalisateur Jérôme Soubeyrand

 

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Email this to someone