La femme qui avait perdu son âme

 

de Bob Shacochis – Éditions Gallmeister – 2016

Un roman fleuve au sens propre du terme, un de ces romans qui vous propose une vision des plus dérangeantes du monde. Une fresque historique et politique d’un monde dont l’image finale pourrait bien être celle de deux avions s’écrasant sur les Twins Towers, un certain jour de 2001.