JOHANNES NYHOLM

JOHANNES NYHOLM

Après trois courts métrages très remarqués au festival de Cannes, Johannes Nyholm s’affirme, avec ses deux premiers longs, The Giant et Koko-di koko-da, comme une des voix émergeantes les plus originales de Scandinavie. Son univers délirant, sorte de contes pour adultes conjuguant humour, drame et surréalisme, a forcément interpellé l’équipe du Fifigrot qui est très fière de recevoir ce (futur) grand du septième art. Bienvenue !

 Venez échanger avec lui à l’issue des séances le joudi 19/09

 

 

 

THE GIANT

de Johannes Nyholm
avec Christian Andren, Johan Kylen, Anna Bjelkerud
(Suède, 2016, 1h26, VOSTFR)

INÉDIT

 

Autiste et difforme, Rikard a été enlevé à sa mère à la naissance. Trente ans plus tard, il veut regagner son amour et l’impressionner en gagnant les championnats scandinaves de pétanque. Rien ne l’arrêtera, ni les moqueries, ni le rejet des autres, d’autant plus qu’il a un géant à ses côtés. Ce qui pourrait ressembler à une réécriture loufoque d’Elephant Man nous plonge dans un conte touchant, à mi chemin entre fantasy et réalité documentaire. La révélation d’un cinéaste à l’imaginaire bizarre mais accessible. Film inédit à Toulouse, raison de plus de vivre cette expérience inclassable.

 Joudi 19/09 à 18h30 – ABC

 

KOKO-DI KOKO-DA

de Johannes Nyholm
avec Peter Belli, Leif Edlund, Ylva Gallon
(Suède, 2019, 1h26, VOSTFR)

AVANT-PREMIÈRE

 

Une simple histoire de couple qui part faire du camping. Leur rencontre avec trois énergumènes grotesques issus d’un cirque niché au milieu des bois. Un cauchemar qui recommence comme dans Un jour sans fin ou un film de David Lynch. Le trauma des époux se révèle alors. Leurs comportements deviennent de plus en plus irrationnels, absurdes, nous menant dans un film-trip immersif, où les états hypnagogiques soulignent une relation qui s’effrite. À moins que tout cela ne soit qu’un conte issu des traditions nordiques? Un second film onirique et viscéral à la fois. Le surréalisme n’est pas mort, et Nyholm nous le prouve !

  Joudi 19/09 à 20h30 – Sadi 21/09 à 13h45 – ABC