JE ME TUE À LE DIRE

de Xavier Seron (Belgique-France, 2016, 1h30)
avec Jean-Jacques Rausin, Myriam Boyer, Serge Riaboukine

La mort ce n’est pas très amusant. Michel Peneud est sûr de mourir. Comme sa mère avec son cancer. Vivre pour la maman de Michel veut dire aimer Michel. Un amour encombrant. Soudain, il développe des symptômes très proches de ceux de sa mère. Michel a-t-il un cancer du sein ? Il est convaincu que la fin est proche. Le film est une farce dépressive. L’humour est noir, très noir, mais il est délectable.

Projections le mercredi 21 septembre à 22h et le samedi 24 septembre à 16h au Cratère.

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Email this to someone