JACKIE BERROYER TOUT COURT

Sadi 19/09 à 14h | ABC
Contrairement à ce qui est annoncé sur le programme papier, il ne pourra être présent.
Durée : 1h30 environ

VEUILLEZ AGRÉER…
de Jackie Berroyer
(France, 2019, 31’)

Il reste du café ? Non ? Parce que Jackie Berroyer voudrait vous raconter son rêve, un peu flou, exotique, imprégné d’humour et d’atmosphère indienne.

Le film est constitué d’images d’archives de la collection de Berroyer, qui s’est penché un beau jour sur la table de montage, pour notre plus grand plaisir. On y suit les chemins buissonniers de l’artiste, avec sa voix chevrotante et ses mots facétieux, bourlinguant d’époques en époques, de souvenirs en souvenirs, une sorte d’OuLiPo cinématographique. Aussi gouleyant que le bonhomme.

LA MAISON (PAS TRÈS LOIN DU DONEGAL)
de Claude Le Pape
avec Jackie Berroyer, Simon Le Pape, Laurent Le Pape
 (France, 2019, 30’)

Que reste après l’heure du trépas ? Des souvenirs, une maison, des choses que l’on entasse. Dans la maison au 9 bis de la vieille route de Landerneau, en haut du Donegal, Jean-Pierre est décédé. Reste ce pavillon à vendre. Les visites sont confiées à l’ami de Jean-Pierre, qui squatte une chambre du pavillon depuis quelques années. Cet ami c’est Jackie Berroyer, qui nous promet quelques moments d’anthologie, un être cabossé qui hante la demeure, attaché à cet endroit comme à sa propre vie et qui fera tout pour dissuader les futurs acheteurs. Absurde, tendre et profond. Un des meilleurs films de l’année, osons-le.

+ film surprise