HOMMAGE À PIERRE MOLINIER

Peintre et photographe, auteur d’une oeuvre radicale, Pierre Molinier (1900 -1976) est connu pour ses tableaux, photomontages
et autoportraits mis en scène. Ses oeuvres, présentes dans les plus grandes collections publiques et privées, sont pour la première fois présentées à La Chapelle des Carmélites. Molinier esthétise la confusion des genres, les pratiques fétichistes tabous et les parures fantasmatiques. Perçu comme un artiste provocateur et obscène, mais aussi comme un génie précurseur, il influence au début des années 1970 les artistes de l’Art corporel. Raymond Borde (fondateur de la Cinémathèque de Toulouse) lui consacre un court-métrage en 1962 intitulé Pierre Molinier, Jean-Pierre Bouyxou le révèle en maître de cérémonie travesti et draculien dans son film Satan bouche un coin (1968).

Les œuvres et documents présentés de Pierre Molinier sont issus du Fonds de dotation Enseigne Des Oudin.

Pierre-Molinier-autoportrait-c.1950-1955.argentique-NB.11,7x7,8-cm-FondsdedotationENSEIGNE-DES-OUDINS

 

Vernissage le mardi 20 septembre à 18h30.

Chapelle des Carmélites – Du 20 au 25 septembre
Ouvert de 10h à 12h et de 14h à 18h – Entrée libre

 

- – - SÉANCE SPÉCIALE PIERRE MOLINIER À LA CINÉMATHÈQUE

PIERRE MOLINIER de Raymond Borde (France, 1964, 21’)

Documentaire expérimental s’approchant au plus près de l’univers fantasmatique de Pierre Molinier
sur un commentaire écrit par André Breton.

MES JAMBES de Pierre Molinier (France, 1964, 9’, N&B)

Gambettes et mannequins. Tourné en Super 8, Mes jambes est le seul essai cinématographique
de Pierre Molinier.

PIERRE MOLINIER – 7 RUE DES FAUSSETS de Noël Simsolo (France, 1975, 20’)

Pierre Molinier face à la caméra de Noël Simsolo. « L’obsession sexuelle est une force comme une autre,
plus pure et plus violente qu’une autre. »

LES JAMBES DE SAINT-PIERRE de Dominique Roland (France, 2013, 40’)

Portrait d’un artiste énigmatique et sulfureux au travers de son univers artistique nourri du réel
et du fantastique.

 

Projection le mercredi 21 septembre à 19h à la Cinémathèque (salle 2)

En présence de Jean-Pierre Bouyxou.

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Email this to someone