GRO PRIX LITTÉRAIRE 2021

Huit œuvres de critique sociale, joyeuses, impertinentes concourent pour le GroPrix de littérature grolandaise 2021.

Membres du jury littéraire : Jean-Marie Laclavetine, Déborah Bessoles, Benoît Delépine, Noël Godin, Jean-Pierre Bouyxou, Manu Jardin, Claire Ganczarczyk, Gérard Trouilhet, Patrick Raynal, Francoise Schoenacker

La remise des prix aura lieu Gromanche 26 septemb’ à 15h à l’ABC de Toulouse.

ESSAIS

22 LEÇONS DE PHILOSOPHIES PAR ET POUR LES MAUVAISES FILLES
d’Alain Guyard – Éditions Le Dilettante

Allons à la rencontre de quelques oubliées et absentes de la philosophie.
Dans un essai corrosif, avec humour l’auteur met en lumière leurs pensées.
Certaines repoussent les limites du genre, d’autres développent des concepts
féministes et libertaires, hélas, oubliées de l’histoire de la pensée.



ARTHUR CRAVAN  –  LA TERREUR DES FAUVES 
de Rémy Ricordeau – Éditions L’Echappée

« C’était  la nuit et il lunait ». Voilà pour la présentation du poète-boxeur au
comportement provocateur, dynamiteur, icône de l’insubordination la plus
radicale, héros de la subversion culturelle « Je ne veux pas me civiliser », du pluralisme  « être à Vienne et à Calcutta, prendre tous les trains et tous les
navires ». Le livre nous dévoile que l’amour est pour lui aussi une forme d’art.

LA FACTION CANNIBALE
de Servando Rocha – Éditions Tusitala

« Servando Rocha propose d’élever le vandalisme au rang des Beaux Arts. Pour ce faire, il revisite l’histoire des avant-gardes et de la contre culture. Richement illustré, il permet de savoir quel est le rapport entre les Sex Pistols et Jack l’éventreur, entre Dada et Landru, entre Picabia et la bande à Baader. Une lecture époustouflante et nécessaire. »

LARRY ET MOI
de Denis Robert – Éditions Massot

Denis Robert a mené son enquête sur Larry, le dirigeant de Blackrock, la plus grande puissance financière et sa monstrueuse création, une intelligence artificielle financière, Aladdin, créée pour minimiser les risques. Il influence nos vies. Reçu par Macron, il l’a conseillé notamment lors du projet de réforme des retraites par capitalisation.

M. JE-SAIS-TOUT – Conseils impurs d’un vieux dégueulasse
de John Waters – Éditions Actes Sud

Radical et transgressif, le dandy punk, alias le Pape du trash, évoque des anecdotes de tournage, ses rencontres avec Divine, son actrice fétiche, Warhol, Pasolini et bien d’autres. Il nous livre, armé de son humour noir, des conseils sur le bon mauvais goût, son regard sur l’art simiesque, le style brutaliste et sur comment vaincre la mort.


FICTIONS

DANS LA GUEULE DE L’OURS
de James A. Mc Laughlin – Éditions Rue de l’Échiquier

Un thriller écologique sur le commerce illégal d’animaux sauvages dans les Appalaches. Un garde forestier en cavale cherche à se faire oublier d’un cartel de drogue mexicain qu’il a grugé. Il veut piéger les braconniers coupables après la découverte de carcasses d’ours dans la réserve. Une histoire de fuite, de poursuite et de vengeance.

LES DYNAMITEURS
de Benjamin Whitmer – Éditions Gallmeister

Un roman noir, intense, violent, loin du rêve américain avec un regard sensible et tendre sur les laissés-pour-compte. L’histoire du parcours de Sam, jeune ado, protégé par Cora, dans une usine désaffectée de Denver vers le monde des adultes corrompus, « des crânes de nœuds ». Sa rencontre avec les dynamiteurs va le faire évoluer vers ce qu’il redoutait.

VIVE LA COMMUNE
Collectif dirigé par Patrick Amand – Éditions du Caïman

À travers textes et dessins, ce recueil nous livre des portraits de combattants et combattantes de la Commune qui luttent pour un idéal de justice sociale et de liberté. Ainsi un mineur, un bronzier, le photographe de la Commune de Paris racontent leur participation.
L’enterrement de Marie Lecointre, nouvelle documentaire démontre comment les vainqueurs
écrivent l’histoire en supprimant tous les actes d’état civil enregistrés pendant la Commune.
Gaston qui a participé à la Commune de Marseille raconte la fin des espoirs.