GRAVE

de Julia Ducournau (France, 2016, 1h35)
Avec Garance Marillier, Ella Rumpf, Rabah Naït Oufella, Joana Preiss, Laurent Lucas, Bouli Lanners, Marion Vernoux.
Avant-première.

Justine a 16 ans. Dans sa famille, on est vétérinaire et végétarien de père en fille. Lors de sa première année à l’école de véto, elle ne peut échapper au bizutage comme rite de passage. Mais s’il y a bien une chose dont elle ne se sent pas capable, c’est manger de la viande crue sous la contrainte. Pourtant, un rein de lapin plus tard, débute une passion dévorante…

Horrifique et hilarante métaphore du désir adolescent, la réalisatrice a digéré l’essence d’un certain cinéma indé américain en jouant avec ses codes et ses clichés. Grave est une ode à la chair dans tous ses états : situé aux confins de deux cinémas pourtant aux antipodes, celui de David Cronenberg– et de ses corps en mutation – et celui de Riad Sattouf qui dissèque avec humour les aspirations adulescentes. Une rencontre improbable qui marquera l’esprit des spectateurs du Fifigrot, jusqu’au plus profond de leurs entrailles. Jouissif !

Projections le mercredi 21 septembre à 18h et le vendredi 23 septembre à 20h à l’ABC.

En présence de Julia Ducourneau le vendredi (sous réserve).