FAUT SAVOIR SE CONTENTER DE BEAUCOUP

de Jean-Henri Meunier avec Noël Godin, Jean-Marc Rouillan, Miss Ming, Bernardo Sandoval, Sergi Lopez… (2015, France, 1 h 30 min)

La révolution, ce n’est pas de la tarte, même pour Noël, agitateur anarcho burlesque et impérial trublion de l’internationale pâtissière. Et comme le chemin est long du grand soir à l’aube radieuse, autant le faire en Cadillac. A condition, bien sûr, d’en dénicher une, parce que les Cadillac, c’est comme les indignés, plus on en parle, moins on en trouve. Mais question tôle, c’est quand même plus classe qu’une cellule à la Santé. Ce n’est pas Jean-Marc qui dira le contraire. Un persévérant, Jean-Marc, pas le genre à se résigner. Avec lui, faut savoir se contenter de beaucoup. Longtemps porté sur l’action directe, il découvre avec Noël les charmes de la révolution buissonnière.
Et tous deux nous entraînent sur les chemins de traverse, par delà les barrages, au gré des Muses et des rencontres complices, irrésistiblement aspirés par la quête d’un monde meilleur.

En présence de membres de l’équipe du film.

 

Programme précédé du court-métrage Le dernier Noël de Harry Bozino (France, 12’45’)

 

Projection le jeudi 17 septembre à 20h30 et le vendredi 18 septembre à 15h50 (Utopia Toulouse)

Faut savoir se contenter de beaucoup (B.A 01) from Jean Henri MEUNIER on Vimeo.