ÉCHOS D’UN SOMBRE EMPIRE

LES DICTATEURS FOUS
L’ignominie humaine traitée avec ironie

ÉCHOS D’UN SOMBRE EMPIRE
de Werner Herzog
(Allemagne, 1990, 1h31, VOSTFR, documentaire)

Sa majesté l’empereur Jean Bedel Bokassa est l’archétype du dictateur complétement félé, mythomane, paranoïaque et sanguinaire. Il a crée, avec l’aide et le soutien de la France un empire de pacotille qui a mené son peuple à la misère, en le maintenant par la violence dans un état de servitude totale.

Werner Herzog raconte comment un journaliste Anglais Michael Goldsmith en poste à Bangui est soudainement arrêté par la police de l’empereur qui est persuadé qu’il se livre à des activités d’espionnage. Ce sera pour ce journaliste la descente vers les enfers. Prison sans procès, mise au secret et tortures les plus violents seront sont quotidien durant des années. A travers cette histoire, Werner Herzog décrypte le système sanguinaire jusqu’ l’anthropophagie d’un bouffon et de l’horreur du pouvoir.

Joudi 19/09 à 18h45 – Sadi 21/09 à 15h30 – Cratère