Ce vieux rêve qui bouge

d’Alain Guiraudie (France, 2001, 0h50)

avec Pierre Louis-Calixte, Jean-Marie Combelles, Jean Segani, Yves Dinse

Dans une usine en déclin où il ne reste plus qu’une poignée d’ouvriers, un jeune technicien vient démonter une machine. Tandis qu’il travaille, les ouvriers alanguis se promènent et discutent.

Considéré par Jean-Luc Godard comme « le meilleur film du Festival de Cannes » cette année-là, Guiraudie s’attache à filmer le monde ouvrier en décrépitude, dans une usine qui devient le lieu d’une mythologie ouvrière tout à fait singulière : par une lente érotisation des corps massifs, Ce vieux rêve qui bouge invente un espace inédit qui questionne le désir autant que la conscience de classe.

Mardi 19/09 à 17h45 – American Cosmograph – En sa présence