A DARK, DARK MAN

d’Adilkhan Yerzhanov
avec Daniar Alshinov, Dinara Baktybaeva, Teoman Khos
(Kazakhstan, France, 2020, 1h50, VOSTFR)

Avant-première

Bekzat est un jeune policier qui connaît toutes les ficelles de la corruption des steppes kazakhes. Chargé d’étouffer une affaire de meurtre sur un petit garçon, il est gêné par l’intervention d’une journaliste pugnace et déterminée, Ariana. Va-t-elle lui ouvrir les yeux pour exister en dehors d’un microcosme rongé par le vice? Une rédemption est-elle possible? Pour son septième long métrage, le réalisateur de La tendre indifférence du monde nous propose un pur croisement entre thèmes du film noir et esthétique western, tout en n’oubliant pas son sens de l’absurde et l’héritage du cinéma de Kaurismaki. Défile alors une galerie de personnages troubles, salauds, gangsters et pourris, dont les âmes sont aussi noires que la nature qui les entoure est magnifique. Une réussite, qui arrive à dépasser les clichés du genre, en suivant un personnage dans l’ombre qui cherche la lumière.

Môrdi 15/09 à 21h45 – Joudi 17/9 à 17h30 | American Cosmograph