JIM CARREY

The Mask, Fous d’Irène, Ace Ventura… On ne présente plus Jim Carrey qui a régné sur les années 1990 avec un style incorrigible et subversif. Le Fifigrot vous propose de revenir sur quelques morceaux d’anthologie de sa carrière, en présence d’Adrien Dénouette.

Adrien Dénouette est critique de cinéma pour les revues Carbone, Trois Couleurs et Critikat. Son premier livre Jim Carrey, l’Amérique Démasquée est paru chez Façonnage Éditions, dont nous présentons l’adaptation documentaire au Fifigrot. Adrien Dénouette s’est intéressé malicieusement à ce que représente aujourd’hui Jim Carrey à l’aune d’un reality show politique où Donald Trump semblait lui avoir volé son rôle de toons.

JIM CARREY L’AMÉRIQUE DEMASQUÉE


de Adrien Dénouette et Thibaut Sève
(France, 2021, 52 minutes, VOSTFR)
INÉDIT

Joudi 23/09 à 16h15 – ENSAV
En présence du co-réalisateur Adrien Dénouette

Corps mutant symbolisant le dernier âge d’or du cartoon, il aura été le visage grimaçant des années Clinton, le trait d’union entre Charlie Chaplin et Roger Rabbit, la dernière explosion de rire-bête avant la dépression du 11 septembre et l’OPA des franchises Disney-Marvel sur l’imaginaire hollywoodien. Quelle place Jim Carrey peut-il encore trouver sur des écrans ? Composé de nombreuses archives et d’extraits de films, Jim Carrey l’Amérique démasquée est un vibrant plaidoyer sur une époque qui n’était que la prémonition outrancière du monde d’aujourd’hui.

Bande-annonce


SOIRÉE JIM CARREY

Joudi 23/09 à partir de 19h15 – American Cosmograph
Tarif soirée complète à 9€ – Place à l’unité pour chaque film possible.

MAN ON THE MOON

de Miloš Forman
(Grande-Bretagne, Allemagne, Japon, États-Unis, 1999, 1h57, VOSTFR)
avec Jim Carrey, Danny DeVito, Courtney Love, Paul Giamatti

Joudi 23/09 à 19h15 – American Cosmograph
Séance présentée par Adrien Dénouette

Miloš Forman s’intéresse à la carrière du comique américain Andy Kaufman, qui a débuté dans des cabarets avant de se faire remarquer à la télévision dans Saturday Night Live.

A. Kaufman avait pour habitude de monter sur scène dans la peau de son double maléfique Tony Clifton, insultait le public, sabotait ses spectacles… Qui de mieux pour interpréter cette bête de scène que Jim Carrey ? Une expérience de tournage ultime, dans un film transgressif qui interroge le métier de comédien et la mince frontière entre fiction et réalité.

DUMB AND DUMBER

de Peter et Bobby Farrelly
(États-Unis, 1994, 1h46, VOSTFR)
avec Jim Carrey, Jeff Daniels

Joudi 23/09 à 21h45 – American Cosmograph
Séance présentée par Adrien Dénouette

Après un malentendu à l’aéroport, deux amis, Lloyd et Harry, spécialistes de l’élevages de lombrics, partent à la recherche de Mary qui semble y avoir oubliée sa valise. Mais, ils se retrouvent au centre d’un complot.

Lloyd et Harry, loosers magnifiques, auto-satisfaits par leurs blagues d’enfants attardés, sont sans doute les plus débiles anti-héros que le cinéma américain ait régurgité. Dumb and Dumber n’en reste pas moins un fabuleux éloge de la camaraderie, élevé au rang de film culte grolandais.